Rechercher
  • genteclementine

Quand la mâchoire craque


Il est très fréquent de retrouver des claquements au niveau de la mâchoire lors de la mastication ou de bâillement (ouverture de bouche). Accompagnés de douleurs ou non, ces craquements ont tendance à persister dans le temps. Comment les aborder ?



Mais d’où vient ce bruit ?


Un peu d’anatomie pour commencer :

La mandibule s’articule avec les deux os temporaux (situés sur la partie latérale du crâne) pour permettre les différents mouvements de la mâchoire. C’est pour cela qu’on l’appelle ATM : articulation temporo-mandibulaire. Dans cette articulation, on retrouve un disque qui permet d’amortir les mouvements de la mandibule et d’éviter le contact direct entre ces deux os.


Il arrive que ce disque se déplace de sa loge (généralement vers l’avant).

Quand c’est le cas, la mandibule essaie de repasser sous le disque lors des différents mouvements.

C’est ce passage qui déclenche le claquement.



Quelles sont les causes ?


De nombreuses structures sont en lien avec la mâchoire : articulations crâniennes, muscles, ligaments, fascias … Dès lors que l’un de ces tissus se met à dysfonctionner, c’est toute la mécanique articulaire qui se retrouve perturbée et favorise l’apparition de claquement.

Quelques exemples de facteurs déclenchants :


  • Antécédent de chirurgie (des dents de sagesses, au niveau maxillo-fasciale, crânienne et cervicale)

  • Traitement en orthodontie (récent ou ancien)

  • Travaux dentaires

  • Mauvaise occlusion dentaire (manière dont s’imbriquent les dents les unes avec les autres)

  • Traumatisme direct (coup, chute récente ou ancienne)

  • Bâillements excessifs

  • Aliments durs ou qui nécessitent une grande ouverture de bouche (hamburger XL, pomme)

  • Trouble de la déglutition, mauvaise position de langue

  • Bruxisme (grincement des dents, machouillage de crayon ...)


Quels sont les signes associés ?


En plus des craquements, des douleurs locales, des maux de têtes, acouphènes, bourdonnements d’oreille, douleurs cervicales, tensions dans les trapèzes inexpliqués peuvent s'inviter. Chronologiquement ces signes débutent avant ou après le début des craquements.



Quand consulter un ostéopathe?


Dès que les claquements commencent, n’attendez pas !! Consultez au plus vite pour éviter son installation dans le temps et l’adaptation des tissus autours.


Il est aussi intéressant de venir travailler en préventif si vous présentez des antécédents / signes associés ci-dessus mentionnés ou si vous ressentez une douleur sans claquement.



Combien de séances sont nécessaires ?


Par un bilan complet, nous allons pouvoir déterminer les causes du déséquilibre.

Gardez en tête qu’au plus un claquement est ancien, au plus il faudra de temps, car plusieurs structures se seront adaptées autour de celui-ci.


Suivant le bilan, il sera nécessaire de mettre en place une prise en charge pluridisciplinaire. (Dentiste, orthodontiste, orthophoniste, kiné spécialisé, sophrologue, médecine chinoise, hypnose … )

Sans oublier … Vous même !! Plusieurs exercices à réaliser à la maison vous seront enseignés afin de renforcer le travail de l’équipe pluridisciplinaire.


9 vues0 commentaire